Chalets et tourbière des Creusates.
Chalets et tourbière des Creusates - Massif des Bauges - Savoie.

Accueil // Marches & Rando // Sentiers découvertes // Tourbière des Creusates.

Tourbière des Creusates, à Saint François de Sales.

.

Premier site de Savoie protégé par un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope (19 février 1985), la tourbière des Creusates constitue par sa superficie et sa diversité biologique, une des trois principales tourbières de Savoie.

Les tourbières de ce type (tourbières acides) sont relativement rares et de faibles dimensions dans les Alpes du Nord.

La tourbière des Creusates se situe sur la commune de Saint-François de Sales, à 1320 m d'altitude.

Le cœur de la tourbière est d’environ 5 ha. La taille du bassin versant est de 40 ha.

La zone protégée déborde assez peu sur le bassin versant. Elle se limite à la tourbière proprement dite et à ses abords immédiats soit environ 18 ha.

La tourbière occupe une dépression semi-circulaire drainée vers le Nord-Ouest. La dépression occupée par la tourbière a vraisemblablement comme origine l'effondrement de la voûte hauterivienne suite à la dissolution des calcaires sous-jacents (réseaux karstiques).

Cette vaste doline est colmatée par les produits d'altération argileux lessivés des marno-calcaires.

Le fond de la doline présente une forme d'entonnoir. Les quelques 16 sondages réalisés à ce jour en son centre jusqu'à 11m, n'ont pas atteint la base compacte.

La tourbière des Creusates se caractérise par une épaisseur de tourbe particulièrement importante, ce qui s'explique par une vitesse de formation très élevée : sur les 11 m de tourbe (un record pour les Alpes et le Jura), 10,5 m se sont constitués en 6000 ans seulement (près de 2 mm par an).

Sur cette tourbe vraie, persiste une tourbière à sphaigne active, plus ou moins humide selon le microrelief.

Les pH mesurés sur cette tourbe vont de 5 à 5,8 en bordure, jusqu'à 6,3 à 7 au centre de la tourbière (Manneville & Baïer 1993).

Les précipitations sont régulières tout au long de l’année et supérieures à 100 mm par mois, avec un pic de septembre à décembre.

La situation en fond de vallon et l’absence de pente favorise une inondation printanière.

Les températures minimales ne dépassent les 5 degrés que cinq mois dans l’année.

L’enneigement moyen est de 115 jours par an avec des hauteurs pouvant atteindre 120 cm.

Le site est entièrement inclus dans des terrains privés, découpés en 59 parcelles cadastrales. Les propriétaires concernés sont représentés par une association créée fin 1993.

La zone centrale de la tourbière est interdite d'accès, et au bétail et aux piétons.

Plusieurs panneaux pédagogiques ont donc été installés en bordure du site.

Les actions de protections visent à limiter l'atterrissement et le boisement.

L’intérêt botanique de la tourbière est à l’origine de sa protection .

Historique du site Natura 2000 :

4 novembre 1984 : délibération favorable de la commune de St François de Sales en faveur de l'Arrêté de Protection de Biotope.

19 février 1985 : signature par le Préfet de la Savoie de l'Arrêté de Protection de Biotope.

17 décembre 1997 : réunion de concertation sur le rattachement possible du site de la tourbière des Creusates au réseau Natura 2000.

Avril 2002 : proposition du site comme Site d’Intérêt Communautaire (site Natura 2000).

22 août 2006 : création par arrêté ministériel de la Zone Spéciale de Conservation FR8201774 intitulée « S13 - Tourbière des Creusates ».

Pose du barrage seuil : En 1993, une étude menée par Manneville & Baïer montre un processus d’assèchement de la tourbière suite à un phénomène d’érosion qui atteint les couches de marnes tendres sous-jacentes.

En octobre 1995, construction du seuil de 1,50 m sur l'exutoire par le Conservatoire du patrimoine naturel de la Savoie.

En 1997, premier chantier de restauration par la fauche d’une partie de la tourbière amont et des prairies humides.

En 1999, deuxième chantier de fauche et travaux d’étanchéification complémentaire du seuil.

Vous pouvez aussi parcourir le sentier des Orchidées aux Aillons.

La meilleur période, celle de la floraison, s'étale de mi mai à mi juin.

Retour en haut de page