Panorama depuis le parc du Mouton.
Depuis le parc du Mouton - Massif des Bauges - Savoie.

Accueil // Marches & rando. // Rando - XXL // La pointe de la Sambuy.

La pointe de la Sambuy, depuis Ecole en Bauges.

.

Voilà une belle randonnée qui passe par le Parc du Mouton, la Sambuy et retour par le col d'Orgeval.

La boucle est longue, il faut partir de bonne heure et avoir un bon rythme si on veut rentrer avant la nuit. Environ 8 à 9 h de marche, 2000m de dénivelé pour 23 km environ.

La montée finale sur la Sambuy est équipée, aucun problème si on est capable de partir pour une grosse journée de marche.

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

De nos gites, prenez la direction des 'Bauges Devant' jusqu'à Ecole en Bauges puis remontez le Chéran en dépassant 'Carlet'.

Le parking est au bout de la route autorisée, à Nant Fourchu (996m).

Du parking , suivre la route sur un petit kilomètre puis prendre le sentier sur la rive gauche du Chéran.

Par une succession de traversées et de lacets, on rejoint sans difficulté le chalet puis le col du Haut du Four (1518 m).

En suivant le sentier, vers le nord, on monte vers le sommet du Parc à Mouton.

Ouvrir l'oeil car on risque de louper le chemin sur la crête et du coup, couper à flan de montagne et se retrouver au col du Drison.

On raterait alors le très beau panorama sur les Bauges depuis ce petit sommet (1859m) peu connu et au nom pas courant.

Le chalet du Drison est à nos pieds. Le rejoindre via le col du même nom puis par une grande traversée relativement plate (point bas vers 1600m), on arrive au chalet de la Bouchasse (1705m).

Pour l'anecdote, en ce vendredi 9 septembre 2016, les alpages sont encore occupés par les troupeaux et leurs patous.

Depuis un moment, j'entendais aboyer. Pas manqué, au passage le plus resserré et encaissé, me voilà nez à nez avec 2 patous. Pas envie de faire demi-tour sans essayer de passer.

Batons pliés et mis le long du corps, je leur parle pour leur expliquer que je veux juste passer, que je ne leur veux rien de mal et que je suis simplement de passage sur leur territoire.

Le premier s'écarte d'un mêtre, le 2eme vient me renifler puis s'en va.

J'ai gardé mon calme, et certainement eu l'air un peu 'zarbi' pour un éventuel observateur extérieur mais je suis passé sans problème !

Au chalet de la Bouchasse, suivre le sentier des chèvres pour rejoindre le sommet de la station de Seythenex.

Au pied de la combe, je prends sud-ouest, pour arriver au petit col de la Sambuy.

Après une pause à la Petite Sambuy (2107m) sur ma droite, je repars vers la Sambuy (2198m), à l'est.

La montée est plus technique jusqu’au sommet, mais avec les équipements présents (câbles, marches, cordes...), pas de difficulté mais comme souvent, la prudence s’impose.

Les flèches bleues permettent de rejoindre le sommet sans problème.

Au sommet, panorama splendide sur les Bauges, Aravis, Mont Blanc, jusqu’à La Grande Casse, Grande Motte, Mont Pourri...

Pour info, en juillet et aout, le télésiège fonctionne et permet de rejoindre sans effort l'altitude 1830.

Il reste alors plus ou moins une heure de marche pour le sommet de la Sambuy avec 'peu' de marche.

La descente se fait par le même sentier que la montée jusqu'à l'arrivée du télésiège à 1830m.

Ayant décidé de faire la boucle par l'alpage de l'Aulp de Seythenex, j'ai donc pris la piste qui descend la combe.

En hiver, c'est une piste de ski alpin 'rouge'.

Il faut pratiquement descendre jusqu'à la gare du départ de télésiège.

Vous aller retrouver la piste d'alpage qui monte au chalet, direction sud-ouest.

Ne faites pas comme moi. A hauteur du 'Bois de Vargnoz', j'ai pris à l'est un chemin en direction de cette piste.

Puis ensuite, j'ai coupé à travers bois.

C'est un très très mauvais plan. le terrain n'est franchement pas favorable à une progression aisée.

Le sol est d'abord constitué de gros cailloux ou de rochers, tous recouverts de mousse avec donc une présence de trous possible. Heureusement, j'ai une paire de batons, ça aide !

Et ensuite, je me suis retrouvé plus loin dans des pentes de plus en plus abruptes, avec parfois des petites barres rocheuses que j'ai du contourner, puis prendre en descente directe dans les couloirs.

Sorti de ce mauvais pas, je suis remonté sur l'alpage de l'Aulp de Seythenex, par la piste.

C'est un alpage qui est magnifique. Les pentes sont régulieres, très peu de pierres et le relief n'est pas tourmenté. A l'opposé de beaucoup d'estives, il n'est pas encaissé entre les montagnes.

Le chalet est sur le sommet et la vue sur la pointe de Vélan et la Tournette est splendide.

Le retour vers Nant fourchu se fait par Orgeval.

En continuant le sentier, on arrive rapidement à l'embranchement 'Sous Chaurionde' à 1850m.

On peut éventuellement passer par le sommet de Chaurionde puis redescendre sur la crête en direction de Coutarse.

Je n'avais pas trop le temps et je suis donc passer au plus court, par Orgeval.

Du chalet d'Orgeval, la descente vers le point de départ se fait assez rapidement.

Sur le bas de l'alpage, en face de nous, les rails du Pécloz sont bien visibles.

Retour en haut de page