Panorama depuis la dent de Pleuven.
Depuis la dent de Pleuven - Massif des Bauges - Savoie.

Accueil // Marches & rando. // Rando - Bauges Devant // Le Trélod par Pleuven.

Le Trélod, par la dent de Pleuven, depuis Doucy.

.

Le Trélod est un des sommets les plus fréquentés des Bauges car il est relativement aisé à gravir au départ de Doucy.

On passe sous la Dent des Portes avant de traverser vers le sud en passant par le chalet du Charbonnet et de monter la dernière côte sous le sommet. On a alors une vue à 360 ° sur l’ensemble des Bauges et même bien plus loin.

Le randonneur plus aguerri pourra faire la traversée en continuant sur l'arête sud plus aérienne sans être difficile techniquement. Il passera ensuite par la Dent de Pleuven où il faut rester vigilant par temps humide.

C’est cet itinéraire que j’ai pris mais dans le sens inverse : Pleuven – Trélod – Cul du bois. C’est un itinéraire peu fréquenté car non marqué sur les cartes récentes. Il présente aussi l’avantage d’une boucle.

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

La montée sur la Dent de Pleuven -Trélod est une belle randonnée par sa variété. Depuis Magnoux, on franchira une forêt de résineux assez obscure puis la falaise par le passage des cascades, le parcours des crêtes et de l'arête Sud (un peu aérien) jusqu'au sommet du Trélod.

La descente par l'itinéraire normal suit d'abord le large versant Ouest de la montagne et l'alpage du Charbonnet avant de piquer, au pied de la Dent des Portes, sur le chalet du golet et de rejoindre le départ par le GR de Pays.

J'ai fait cette balade le 27 aout 2015.

De nos gites, prenez la direction des 'Bauges Devant' et à la Compôte, prendre Doucy jusqu'au hameau de 'Magnoux' (alt. 931 m).

Depuis Magnoux, un chemin part à l'est à travers champs et paturages.

Après une dernière grange sur la gauche, il traverse plus loin, sur la gauche, un petit ruisseau. Suivre alors le sentier (pas toujours bien marqué) dans la même direction.

Bien observez les rares marques de peinture rouge ou les cairns.

On arrive alors dans une sapinière assez sombre que l’on monte en quelques traversées en zig-zags aux virages assez espacés.

Le sentier file sur la croupe boisée, plein sud, presque à l'horizontale, dans les pierriers au pied de la falaise.

Passez le passage de la cascade avec prudence puis continuez à monter jusqu’à la combe qui s’ouvre devant vous.

Pour la Dent de Pleuven, suivre à droite dans l’herbe haute, très haute même en été car non paturée.

La montée sous Pleuven est raide mais assez courte.

Bien observez car les chamois ne sont pas bien loin et passent alors sur la crête puis le versant abrupt de l’autre côté, à l’abri des randonneurs trop proches à leur goût !

Les ruines des chalets de Pleuven, dans le creux, sont visibles au printemps, avant que la végétation drue ne cache toutes les pierres.

De la dent de Pleuven, pour ne pas redescendre, j’ai coupé sous la crête puis sur la crête en direction du Trélod.

J’ai alors rejoint la longue croupe herbeuse qui remonte plein nord.

Suivre sans complication le petit ‘vion’ (petit chemin en patois bauju) qui vire à droite pour aller au pied de la zone rocheuse.

Le cheminement à droite ou à gauche sous puis sur la crête, parfois un peu aérien n'est pas toujours évident.

Bien observez la typologie du terrain et recherchez le cairn dressé au bon endroit qui va confirmer le bon passage.

La croix sommitale s'atteint par quelques pas qui nécessitent parfois de mettre les mains et une certaine prudence.

Au sommet, une jolie croix de 1937 a été installée accompagné d'un signal imposant d'un point géodésique IGN.

Cette croix, forgée par un forgeron de La Compôte, avait été acheminée et scellée à l’époque (1937) à sa place actuelle par un alpagiste de la montagne de Charbon.

Une splendide vue panoramique à 360° s’offre au sommet du Trélod. À l’Ouest et au Sud, les Bauges avec le Colombier, l’Arclusaz, le Pécloz, puis la Chaine de Belledonne, les Aiguilles d’Arves et le Massif de la Chartreuse avec le Granier et Chamechaude et même le Mont Aiguille tout au loin.

Au Nord, le Massif des Bornes-Aravis avec la Tournette, le Parmelan, le Jallouvre, la Pointe Percée et le Charvin. À l’Est, l’Arcalod au 1er plan, la Sambuy, le Beaufortain, le Mont Blanc (évidemment !) jusqu’au Mont Pourri.

La descente de l’autre côté, en direction du parking des Cornes, par un bon sentier ne présente pas de difficulté d'itinéraire.

En longs lacets, il dévale le versant Ouest de la montagne, puis traverse le passage du Charbonnet vers le Nord.

Après une petite remontée au-dessus du chalet des gardes, reste une bonne traversée avec la Dent des Portes en ligne de mire.

A son pied, descendre la pente par de nombreux lacets bien tracés puis obliquer vers le chalet du Golet, plus au nord.

Cela rallonge un peu mais cet itinéraire permet de récupérer le GR de pays, tout en forêt avec un sentier bien marqué, sympa et pas pénible.

Arrivé au cul du bois, autre hameau de Doucy, reste un peu de route pour rejoindre la voiture que j’avais garé le matin.

Après 5 heures de marche, on est plus à 15 minutes près...

Et la boucle est bouclée !

Vous pouvez télécharger en PDF cette page de la balade Pleuven-Trélod.

Retour en haut de page