Panorama vers l'ouest et le stade de neige de Margériaz.
Depuis les hauteurs de Rossanaz - Massif des Bauges - Savoie.

Accueil // Marches & rando. // Rando - Vallée d'Aillons // Le col de la cochette puis Rossanaz.

Le col de la Cochette puis Rossanaz, depuis Aillon le Jeune.

.

Très belle rando en cette fin décembre 2016 vers le col de la cochette.

Temps particulier pour la saison: très peu de neige en altitude, celle qui reste date de début novembre (nous avons fait cette rando le 26 décembre 2016).

Le dénivelé est d'environ 500 m jusqu'au col de la Cochette. Prévoyez 2 H pour la montée.

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

De nos gites, partir pour Aillon le jeune soit par le villaret puis le Cimeteret soit au dessus des gites c'est à dire par Aillon le vieux.

A la station, prendre à gauche direction ‘la Correrie’ (comme pour aller à la chartreuse, maison du parc) puis suivre la route du vallon de la Fullie.

Plus haut, laisser une route partir à gauche (vers le parking du Muret, on va y passer au retour) et se garer au terminus, près des chalets de Praz Gelaz. ( ‘prés gelés’ en patois, doit pas y faire bien chaud !)

Prendre le sentier en direction du col de la Fullie, au nord-est, (bien balisé), puis rejoindre les chalets.

Aux chalets, prendre le chemin nord-ouest, dans les prés puis la forêt ( on rejoint le GR de pays - tour des Bauges). On se dirige ensuite droit vers le Colombier.

Plus haut, vers 1550-1580m d’altitude, sur la croupe d’où on a une belle vue, obliquer plein ouest pour une traversée presque à niveau.

On rejoint facilement la piste forestière / d’alpage qui vient du Muret. Puis en cinq minutes, on arrive au col de la Cochette (1694m).

A noter que le massif des Bauges à plusieurs col de (la) Cochette.

  • Le col de la Cochette (1298m) entre St-eustache et Entrevernes, du coté d'Annecy.
  • Le col de la Cochette (1317m) en dessus d'Arith, (cette page).
  • Le col de Cochette (1955m) pour rejoindre via le col du Frène puis le col du potat la Dent d'Arclusaz (2041m).
  • Le col de la Cochette (1694m) de cette rando.

Du col, très belle vue sur les Bauges, Belledonnes, Les Aiguilles d’Arves et le Mont Blanc qui commence à pointer au nord-est.

Au sud, les rochers de la Bade (1850m) que l’on peut faire en boucle depuis Crévibert. La crête entre le sommet et le col est un peu délicate. La prudence s’impose.

Vers l’ouest, le stade de neige de Margériaz avec la station et le parking que l’on voit bien. En cette fin décembre 2016, peu de neige comme partout en altitude.

Si vous souhaitez monter au Colombier (2045m), à partir du col, vous avez deux possibilités :

- Par l’arête sud, le sentier monte directement au-dessus du col, avec une pente herbeuse assez soutenue (mais régulière) pratiquement jusqu’au sommet (environ 1h pour 350 m de dénivelé).

- Par l’arête ouest, moins pentue, via le chalet de Rossane puis le col du Colombier.

Pour rejoindre le chalet de Rossanaz (1738m), prendre la piste tracée sur le flanc ouest du Mont Colombier.

Certains diront que cette piste a ‘marqué’ la montagne. C’est un peu vrai mais jeté un œil à l’ancienne piste qui descendait puis remontait droit sous le chalet de Rossane, vous aurez vite compris la galère que c’était auparavant !

On peut rejoindre en 5-10 minutes le Col du Colombier (1799 m) d’où l’on a une très belle vue sur l’alpage et la croix de Rossane.

Plus bas, un chamois est en bordure de prés. A ma vue, il se dirige rapidement vers les rochers puis la falaise.

En été, on entend siffler les marmottes mais on n’en voit pas beaucoup.

Notre rando du jour s’arrêtera dans l’alpage (entre le col du Colombier et la croix de Rossanaz). Début janvier, les jours sont courts et on préfère rentrer avec le soleil.

Pour le retour, du col de la Cochette, descendre par la piste forestière.

En limite de forêts, tout un groupe d’arbres est coudé par les coulées de neige. Ce n’est pas courant d’en voir d’aussi gros pliés ainsi.

Plus bas, dans la forêt, plusieurs fois vous aurez la possibilité soit de suivre la piste ou alors couper droit par un petit sentier. C’est au choix.

On finira par arriver au parking du Muret (1180m).

Environ 1,5 km sépare les 2 parkings de Praz Gelaz et du Muret mais comme c’est pratiquement plat, en un quart d’heure, on a vite rejoint la voiture.

Retour en haut de page