Le pont de l'Abime.
Le pont de l'Abime, 96 m au dessus du niveau du Chéran - Massif des Bauges - Savoie.

Accueil // Marches & Rando // Sentiers découvertes // Le pont de l'Abime.

Le Pont de l'Abime

.

Voici l'occasion de découvrir une rivière sauvage qui a creusé son sillon au sein du massif des Bauges.

La promenade offre une vue saisissante du Chéran, depuis le pont de l'Abîme puis une vue du pont, depuis la rivière. Avec des paysages variés, ce circuit réjouira les parents comme les enfants.

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

En partant de nos gites, rejoignez Lescheraines en passant par Attilly, le Villaret...

Passez Lescheraines puis la Charniaz ( 1 km plus loin ), suivez la direction 'Aix les Bains'.

1 km avant Cusy, prenez la route sur la droite, en direction du pont de l'Abime.

Garez-vous sur le vaste parking, côté Cusy.

La balade commence par une descente et se termine évidemment par une montée! La dénivelée totale cumulée est de 170 m et il faut environ 2H30 pour parcourir la boucle. Vous allez faire de nombreux arrêts pour lire les panneaux explicatifs le long du parcours.

Le sentier part au pied du panneau décrivant le sentier. Cependant, pour l'avoir fait par terrain humide, il est judicieux et plus sympa de le faire dans l’autre sens.

Il faut donc traverser le pont pour rejoindre la rive droite et remonter sur environ 500 mètres la route en direction de Gruffy.

Le chemin part sur le côté dans une descente assez raide dans la forêt.

Arrivé au chéran, en remontant sur quelques centaines de mètres la rive droite, vous pourrez admirer le pont depuis le lit de la rivière au lieu-dit “le chaos” (bien balisé).

Le 'chaos' porte bien son nom. c'est un amoncellement de pierre sous le pont. A ne pas rater.

Au chaos, revenez sur vos pas, puis suivez le Chéran. Vous traversez la forêt et longez des prairies.

Restez sur le bord et observez bien la végétation, plusieurs variétés d’orchidées poussent dans l’herbe. Ne marchez pas dans les prairies.

En vous retournant, vous remarquerez les Tours Saint-Jacques qui se détachent à l’horizon.

Plusieurs tables de pique-nique sont installées jusqu’à la passerelle de Gruffy (qu'il faudra franchir) ainsi qu'au début du chemin de retour.

En remontant vers le pont de l'Abime (sur la rive gauche), on longe une prairie puis on monte dans la forêt en s'éloignant de plus en plus du Chéran. mais plus loin, on le rejoint presque.

La montée finale est assez raide avec des escaliers en rondins sur la fin du parcours.

La minute historique.

Déjà en 1855, l'ingénieur de la Compagnie générale des mines d'or prédisait l'aménagement d’un pont entre Gruffy et Cusy sur l’emplacement actuel, les parois rocheuses de chaque côté de la rivière facilitant la construction d’un pont.

En 1879, le projet est relancé par le préfet, suite à une visite sur place. Le marché a été confié à l'Entreprise Arnodin Fernand, constructeur spécialisé en ponts suspendus, après soumission en 1884 et approbation en avril 1887 avec le vote des crédits nécessaires.

Les travaux débutent en juin-juillet 1887 avec une réception provisoire le 11/02/1888 puis la réception définitive le 25 mars 1891.

La circulation automobile ne peut s'y effectuer que de manière alternée en raison de la largeur restreinte du tablier.

Retour en haut de page