Panorama depuis la croix d'Arclusaz.
Depuis la croix d'Arclusaz- 2041m - Massif des Bauges - Savoie.

Accueil // Marches & rando. // Rando - XXL // La croix d'Arclusaz.

La croix d'Arclusaz, depuis Sainte Reine (au col du Frêne).

.

Cet itinéraire pour accéder à la dent d’Arclusaz est le plus accessible. Au départ du Col du Frêne, il passe par le Col du Potat, Pierre Besse et le Col de Cochette, et présente l’avantage d’offrir de belles vues sans être trop technique.

Le dénivelé du trajet décrit est de 1500m. Si l’on fait simplement l’aller-retour, Il faut environ 4h pour monter tranquille avec 1100m de D+.

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

De nos gites, prenez la direction des 'Bauges Devant' en passant la Compôte, Ecole en Bauges puis Sainte-Reine.

Le parking est au col de Frêne (950m).

Rando faite le 29 septembre 2016.

Le sentier débute derrière le Mémorial (parking) et monte nord-est en sous-bois.

Peu après une clairière (1065m), le sentier coupe la piste pastorale qui part du village de Routhennes et monte à l’alpage du Potat.

Suivre le sentier par la Crête de la Via jusqu’à l’alpage.

Plus loin, à la jonction avec le chemin précédemment cité, prendre sur la droite la direction du col du Potat (panneau en bois sur un arbre).

Le sentier part à plat jusqu’au col. Vous pouvez tout aussi bien continuer sur la cime puis redescendre un peu plus loin sur le col.

PS : A noter le petit chalet à 200-300 m en contrebas sur la gauche du col (nord-ouest) où coule une source (captée en amont) et qui remplit un bassin. Ravitaillement en eau possible.

Du col (1351m), l’itinéraire se poursuit est puis sud sur un sentier, toujours bien tracé, qui monte en lacets dans une pente boisée.

On passe à l’épaté (1440m) et on oblique au nord. C’est à cet embranchement que je prendrai au sud à la descente pour faire une boucle.

En suivant le sentier, on atteint assez rapidement le rocher isolé de ‘Pierre Besse’ (1730m) dans les pentes herbeuses, sous la falaise de l’Arclusaz.

On franchit ensuite la croupe avant de revenir nord-est pour une traversée en direction du Col de Cochette (1955m).

Le sentier se raidit (prudence en cas de sol humide car la terre + les rochers ‘patinés’ rendent la progression malaisée).

Il faut s’engager dans une petite faille qui se rétrécit et se redresse nettement sur quelques mètres (présence d’un câble) avant de déboucher sur l’arête.

Sur le surplomb du col, une petite croix marque l’antécime de la Dent d’Arclusaz.

Du col, le sentier s’oriente au sud en direction du sommet et traverse une zone pentue, mi-herbeuse, mi-rocheuse, avec un grand câble (remis à neuf en 2016) qui facilitera la progression de ceux qui sont moins à l’aise.

La croix de la dent d'Arclusaz est assez imposante.

Le fait qu'elle soit ouverte sur les côtés ne l'empèche pas d'avoir une forte prise au vent. En cas de gros coup de vent ou tempête, les cables doivent être fortement utiles !

Du sommet, très belle vue sur la Plaine de l’Isère, les principaux sommets du Massif des Bauges (Colombier, Trélod, Pécloz, Mont d’Armène, Arcalod, Arces, Arlicots...), le Massif de Belledonne, la Chartreuse et le beau Vallon d’Arclusaz et ses 4 chalets d’alpage (dont 3 seulement sont visibles).

Au pied de la croix, un tube étanche abrite un carnet sur lequel il est possible de marquer son passage en laissant un mot.

Le retour se fait par le même intinéraire.

On peut aussi descendre sur les alpages d’Arclusaz par le col ou directement sur le chalet des Arbets puis celui du Praz.

L’itinéraire ne doit se parcourir que par temps sec et avec un bon sens de l’orientation, le sentier n’étant pas marqué. Et avoir prévu un second véhicule à Bellevaux.

Dans la descente, pour faire une boucle, au panneau ‘l’épaté’(1440m) qui est à mi-chemin entre ‘Pierre Besse’ et le col du Potat, prendre au sud en direction du gros Fayard.

Le chemin suit les courbes de niveau, on descend donc très régulièrement mais dans une pente parfois assez raide.

On passe à côté d’une petite cabane en bois un peu avant le lieu dit 'gros fayard' qui, il est vrai, en impose par sa taille !

La descente se poursuit encore jusqu'au point bas (835m).

On se retrouve alors au pied de bois des Millieres.

Il faut donc prendre la direction du col du Potat. Ca monte assez raide mais sur un sentier plaisant et bien marqué.

A environ 1200m d'altitude, on peut couper à travers bois pour rejoindre le chemin pastoral qui n'est pas très loin au dessus.

Sur la carte IGN, on voit bien la proximité du sentier et du chemin.

Cela évite de partir au nord et de quasi revenir sur nos pas. En plus, le passage en forêt se fait très facilement, pas de difficulté.

Il reste à rejoindre le sentier un peu plus bas puis le parking.

Du col du Frêne, beau point de vue sur la vallée de l'Isère, pas autant que du sommet de l'Arclusaz mais plus facile d'accès.

Retour en haut de page