Depuis la Pointe de Banc Plat.
Vue sur les Bauges depuis la Pointe de Banc Plat - Massif des Bauges - Savoie.

Accueil // Marches & rando. // Rando - Autres // La Pointe de Banc Plat.

La Pointe de Banc Plat, depuis Bellecombe.

.

D’une altitude relativement modeste (1907m), la Pointe de Banc Plat n’en offre pas moins une vue panoramique remarquable sur le Massif des Bauges.

Cette jolie balade, avec un parcours en aller-retour, traverse une grande variété de paysage (forêt, falaise, alpage). C'est notre 'coup de coeur' de cette année 2015. Elle est cependant un peu longue en distance lors du retour.

Environ 750 m de dénivelé et 3 bonnes heures de marche à l’aller.

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

De nos gites, rejoindre le village de Bellecombe, en passant par Lescheraines. Puis montez au Mont Devant pour ensuite garer la voiture au Reposoir.

Depuis le parking du Reposoir (1180m), prendre la nouvelle piste qui monte vers le Col de Bornette. Cette piste, tracée récemment, continue jusqu’à Ecurie Derrière et Devant au dessus du Golet de Doucy.

Nous avons fait cette balade le 28 juin 2015. Le temps était beau mais légèrement brumeux. Les photos sont moins 'percutantes' que les paysages in situ.

Au Col de Bornette (1304m), suivre le chemin plein Nord pour passer au chalet "les Ailes du Nant" et ensuite, prendre sur la droite le sentier qui traverse la forêt sur le flanc Nord-Ouest de la Montagne du Charbon.

Ce tracé (pas toujours indiqué sur les cartes et parfois boueux et glissant par temps humide), par une succession de petites montées et descentes, évite de descendre au chalet du Petet puis aux Pointières (1235m) et de remonter par la suite.

Après une bonne distance (au moins 1,5 km), on arrive à 'Sous la Roche'(alt 1380m) et on rejoint donc le chemin qui vient de Lathuile et du parking de Montgellaz.

De 'Sous la Roche', continuez à grimper sur le sentier caillouteux et après quelques lacets, on arrive au pied de la falaise avec un chemin creusé dans le flanc de la montagne (" le Pas de la Combe").

Beau point de vue sur le Lac d'Annecy, le mont Veyrier, le Parmelan et les Dents de Lanfon.

Ce passage large d’environ 1m50, est taillé dans la falaise à la manière d'un tunnel ouvert sur le côté. Son gabarit permettait le passage des hommes comme du bétail.

Des garde-corps métalliques avaient été posés afin d´éviter les chutes et sont toujours présents pour les randonneurs, qui sont désormais pratiquement les seuls à utiliser ce passage vraiment très pittoresque.

C’est en 1849 que la commune de Lathuile reçoit l´alpage de la Combe, après un procès fleuve (de 1772 à 1837) qui partagea la montagne du Charbon entre 4 communes limitrophes.

Avec leurs troupeaux, les habitants de Lathuile devaient remonter à pied la Combe d´Ire (via Doussard) et traverser les autres alpages pour redescendre à la Combe par le passage délicat de la Pessette. Cela faisait long, très long.

Mais à pied, pour réduire le trajet, les alpagistes rejoignaient les falaises au-dessus du hameau de Saury et les franchissaient grâce à huit échelles fixées dans la roche, sur 100 m.

Puis en 1893, grâce à une subvention accordée par Camille Dunand président du Club Alpin Français d´Annecy et du Syndicat d´Initiative d´Annecy, un passage est taillé dans la falaise côté Mongellaz afin de faciliter l´accès à l´alpage de la Combe pour les habitants de Lathuile.

C'est ce passage que nous empruntons pour cette rando.

Pour info, l’alpage n’a pas été emmontagné de 1971 à 2007-2008 environ.

Une fois la falaise franchie, on change d’orientation et on oblique plein sud. Après un court passage en forêt, on débouche sur le plateau d’alpage de la Combe et on rejoint sans difficulté le Chalet de la Combe (alt.1572m) qui fait également refuge et restauration.

La vue est surprenante sur la vallée en creux et la Pointe de Banc Plat tout au fond, au Sud. Très inattendu comme paysage.

De la butte sur l’arrière du chalet, au Nord, on observe La Tournette, puis les Aravis avec la Pointe Percée et toute l’enfilade de ces combes jusqu’au Mont Charvin, et enfin le Mont Blanc évidemment.

Dans la vallée qui prolonge le lac, Faverges.

On poursuit au Sud en suivant la piste qui longe le bas du Crêt du Roy, sur notre gauche, avant de se rapprocher des parois rocheuses quasi verticales.

Après un virage à 180 degrés, on rejoint 'Les Platières'(1700m) en franchissant le passage de la Pessette, point culminant de la route.

Le sentier quitte le chemin et part sur la droite dans une pelouse subalpine en suivant le sommet d’une butte (On domine alors Lanche Close (1791m) sur notre gauche).

Après encore un peu de marche, on s’approche des parois verticales de la Pointe de Banc Plat (et de cette dalle inclinée particulièrement lisse et plate). La vue est saisissante.

Encore un effort et on gagne le sommet, à 1907m.

La vue panoramique est exceptionnelle: Du nord et en tournant sur la droite, le Mont-Blanc, la Pointe de la Sambuy, la Pointe de Chaurionde, l’Arcalod, Le Mont de la Coche, Tré le Mollard, le Mont Trélod, la Dent des Portes, Le mont Pelat (station des Aillons), la Pointe de la Galoppaz, le Mont Colombier, la Dent de Rossanaz, Margeriaz, la dent du Chat, le Semnoz, le Jura au loin, le Roc des Bœufs, le lac d’Annecy et la Tournette.

Sur la droite de l'Arcalod, on distingue en arrière plan les aiguilles d’Arves, la Meije et le Râteau.

En redescendant, arrivé aux Platières (1700m), on peut suivre un sentier indiquant ‘ la Croix du Roy ‘ et son point de vue à 15 minutes de marche.

Après un parcours complètement à plat (mais peu marqué sur la fin), on arrive à une croix blanche en fer qui domine le lac d’Annecy et le bout du lac jusqu’à Faverges.

Le point de vue est vraiment remarquable et vaut le détour.

Pour le retour, en sens inverse, aucune difficulté. On rejoint les Platières puis le chalet de la Combe.

Juste à côté du chalet, plusieurs poteaux d’ancrage subsistent de l’ancien câble porteur qui montait les charges depuis le pied de la Combe d'Ire. Ce câble avait été posé en 2000 et franchissait 2,3 km de distance dont 2 km sans poteau.

Fin aout 2006, le câble cède et l’alpage et le gite n’ont plus de moyens de ravitaillement hormis les mules ou le portage au dos.

Déjà, entre 1967 et 1973, un câble avait été posé mais depuis Mongellaz pour l’exploitation forestière puis aussi en 1996.

Tracé depuis 2008-2009, un chemin d'alpage permet désormais de relier quatre alpages de la montagne du charbon depuis la route de la Combe d'Ire. C’est quand même long depuis Doussard mais plus accessible pour les alpagistes !

Le soleil ayant tourné, la luminosité change et les vues et/ou photos sont un peu différentes.

Reste à redescendre le ‘ Pas de la Combe ‘ et à terminer par la longue traversée jusqu’au Col de Bornette et le Reposoir. C’est un peu long sur la fin.

Retour en haut de page