Panorama du sommet du Pécloz.
Du sommet du Pécloz - 2197m - Massif des Bauges - Savoie.

Accueil // Marches & Rando // Visites en Bauges // Le moulin Morand, à Arith.

Le moulin Morand, à Arith.

.

Le moulin Morand à été construit en 1896 et fonctionne à l'énergie hydraulique du nant de St François. En cas de débit d'eau insuffisant, un moteur électrique peut apporter un complément d'énergie.

L'huile de noix, cidre et sciage sont les principales activités du moulin.

On peut visiter le mardi et samedi en juillet & aout, pendant la journée du moulin (3ème week-end de juin) et pour les journées du Patrimoine.

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

De nos gites, descendre sur Lescheraines (en passant par Attilly et le Villaret). Au pont, remonter vers Arith sur 500m.

La roue à aube mesure 5,40m de diamêtre et compte 52 augets.

Elle tourne à 6 tours/minute et est démultipliée pour les besoins des différents usages : pressoir, scie...

En fonction du débit d'eau, un moteur électrique peut assister.

La fabrication de l'huile de noix se fait de janvier à fin mars principalement.

Avec 10 kg de cernaux, 6 litres d'huile sont extraits. Après un broyage grossier sous la pierre de 600 kg, il faut un peu chauffer avant de presser.

Le chauffage se fait avec les chutes de bois de sciage. On valorise ainsi un déchet de sciage en ressource utile !

Après chauffage modéré, on place dans des scourtins (tissus adaptés), ce qui va permettre de filtrer. Sous presse à haute pression, on extrait l'huile.

Les résidus (le tourteau) sont utilisés pour l'alimentation animale.

Le moulin travaille la noix, la noisette, les amandes...

Les noisettes et le colza sont aussi utilisées pour produire de l'huile.

Pour le colza, les graines étant très petites, il est nécessaire de les aplatir avant extraction.

Le pressoir pour le cidre était utilisé d'octobre à décembre auparavant. Un système de double cage permettait de presser les pommes dans une cage pendant le broyage et le remplissage de l'autre cage.

Les habitudes changeant, il fonctionne durant une semaine à l'automne. Mais c'est toujours la force de l'eau qui fait fonctionner ce pressoir.

Le moulin vend de l'huile de noix et tous les autres produits qu'il transforme.

Il peut aussi travailler 'à façon' pour les personnes qui amènent leurs propres productions.

La partie scierie a fonctionné jusqu'aux années 1970, d'avril à octobre, pour éviter les périodes de neige.

La lame est alternative et coupe dans les 2 sens (montée et descente).

Des démonstrations se font le jour de la fête du moulin qui se tient le 3ème week-end de juin.

Le regroupement de plusieurs activités ensemble permettait de mieux valoriser l'installation et de permettre d'en vivre.

Dans la scierie, plusieurs 'collections' diverses d'outils anciens sont présentées : tronçonneuses, clous, haches, scie...

Le moulin produit aussi de l'électricité, selon le débit du cours d'eau qui l'alimente.

Avec 100 litres/seconde, la puissance est d'environ 3 Kwh.

On peut aussi visiter la scie à grand cadre , à Bellecombe.

Retour en haut de page