Alpage de Margériaz.
Margériaz depuis la crête - Massif des Bauges - Savoie.

Accueil // Marches & rando. // Balades - Bauges devant // Margériaz par la combe de la Verne.

Margériaz, par la combe de la Verne, aux Aillons.

.

Un itinéraire différent pour monter à Margériaz.

Balade faite fin septembre 2015. Compter environ 3 heures aller-retour.

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

De nos gites, rejoindre le stade de neige de Margériaz (vers les Aillons). Dans la montée, dans le 3ème virage, prendre le chemin à plat jusqu'à la Place à Baban.

Du parking de la Place à Baban, continuez le chemin qui file au Sud.

NB : De la Place à Baban, on peut aussi faire le sentier des Tannes et Glacières ou la spéléo-rando, depuis la grotte de la Porte Cochère.

Du chemin, à plusieurs moments, on peut voir Aillon-le-jeune et la station de ski au pied du Mont Pelat.

On distingue alors le télésiège qui monte en oblique sur la droite ainsi que les pistes noires de ski alpin.

Sur le chemin, un sentier part sur la droite. Le suivre sur quelques centaines de mêtres pour arriver à la grotte aux fées. C'est une petite cavité assez innatendue, avec un petit filet d'eau.

Le lent travail d'érosion de la roche calcaire par l'eau façonne le paysage du massif.

Les lapiaz formés sous couverture forestière sont à crêtes émoussées et ceux évoluant à découvert à crêtes aiguisées.

Une fois rejointe la combe de la Verne, qui vient des Aillons, on monte jusqu'au col de la Verne. Du col, le point de vue sur la vallée de Chambéry et la Chartreuse, en face, est assez sympa.

Du col, on suit ensuite le sentier en direction du parcours des Tannes et glacières. On le quitte assez rapidement pour prendre sur notre gauche celui qui file sur la crête.

Véritable barrière aux vents dominants, le plateau fonctionne comme un versant "sous le vent" favorisant le dépôt de la neige en quantités importantes.

Créé en 1980, Margériaz s'est alors développé en parallèle puis en synergie des Aillons pour renforcer l'offre de ski dans le Massif des Bauges.

En 1990, la SEM des Bauges avec Aillons-stations et Margériaz est créée pour rationnaliser les efforts et les charges des 2 sites.

Au sommet de Margériaz, à proximité de l'arrivée du télésiège, la grande arche et la névière du Pont de Pierre méritent le détour.

Vestige spectaculaire de l'érosion passée, cet impressionnant pont naturel va finir par s'effondrer.

Margériaz est un massif calcaire qui possède de très nombreux gouffres, crevasses et failles.

Ceux trop proches des pistes ont été sécurisés. Mais soyez prudents !

Sur le sommet Ouest, la falaise tombe abrupte sur le col de Plainpalais. Prudence !

Plus loin, La Féclaz et le plateau avec 150 km de piste de ski nordique.

Entre l'arrivée des 2 téléskis du golet et de l'agneau, vous trouverez le Trou de l'Agneau, passage qui permet de rejoindre Margériaz en montant depuis Plainpalais.

Le passage est un peu délicat mais équipé d'une échelle et d'une main courante.

Vous êtes alors au sommet, à environ 1845 m.

La descente se fait à vue, vers le chalet de la bergerie.

Les chèvres sont emmontagnées en juin et restent jusqu'à courant septembre. Elles sont traites sur place avec la salle de traite mobile.

La suite de la descente se fait en rejoignant la fin du sentier des Tannes et glacières.

En contrebas de la spéléo-rando, sur votre droite, une très belle ruelle de karst.

C'est un vestige d'un ancien réseau souterrain mis à jour avec l'érosion.

Il y a des milliers d'années (plus certainement des dizaines voire centaines de milliers d'années), des torrents coulaient ici. L'eau venait des couches supérieures (aujourd'hui disparues) car l'érosion a fait son travail.

Le sol étant très superficiel, les racines s'ancrent difficilement. Lors des gros coups de vent, des arbres sont parfois déracinés.

On voit bien que le sol est de faible épaisseur, et surtout que le calcaire est affleurant.

Vous pouvez aussi faire le circuit des Tannes et glacières de Margériaz , de la place à Baban.

A ne pas rater en redescendant, la Spéléo-Rando de Margériaz , c'est sublime !

Retour en haut de page