L'Arcalod.
L'Arcalod (2217m), depuis le col de Cherel - Massif des Bauges - Savoie.

Accueil // Marches & Rando // Sorties raquettes // Le col de Cherel.

Le col de Cherel, depuis Jarsy

.

Depuis Jarsy, cette balade vous emmene entre le Trélod et L'arcalod, jusqu'au col de Cherel.

Le dénivelé est d'environ 500 m, avec un sentier majoritairement en forêt. Prévoyez environ 2H pour la montée.

Facile et accessible pour tous, même les enfants un peu motivés.

Nous avons fait cette balade le 8 décembre 2013, sans raquettes car la trace était trop marquée mais en cas de neige poudreuse, on peut facilement y monter en les chaussant.

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

De nos gites, prenez la direction des 'Bauges Devant' jusqu'à Jarsy via la Compôte puis continuez la route en direction de 'Précherel' (980m). Le parking est au hameau.

Du parking de Précherel, suivre la piste pastorale qui mène au Pont de Leyat (1130m) en 15 mn.

Après avoir franchi le ruisseau de Chérel, au pont, continuer sur le GR "Tour de Pays de l’Arcalod" qui monte dans la forêt. C’est l’ancienne route d’accès au col.

On peut également suivre par la piste carrossable, bien plus large mais moins pittoresque.

En suivant le sentier, on traverse plusieurs nants en s’élevant dans la forêt puis on atteint un large carrefour, au lieudit "Sous les Plans" (1370m).

De là, on peut rejoindre le Col de Chérel soit en continuant tout droit par la forêt (GR de Pays), soit en prenant à droite la piste pastorale qui décrit une large boucle sur l’alpage.

Du Col, belle vue sur nos montagnes : A l’ouest, domine la Pointe d’Arcalod (2217 m), puis Tré le Molard (2035 m) et le Mont de La Coche (2070 m). En face, le Mont Trélod (2181 m) s’impose.

Au Sud, d'autres sommets du Massif des Bauges (Mont Pécloz, Pointe des Arces, Pointe des Arlicots et Dent d’Arclusaz).

Les journées courtes de décembre et les premières chutes de neige de fin novembre favorisent une sortie à altitude moyenne et bien exposée. Le vallon qui mène au Col de Chérel, orienté Nord-Sud répond bien à ces 2 critères.

Au nord du col, La forêt de la combe d’Ire doit son nom à la rivière qui prend sa source sous le col de Cherel.

L’Ire est une rivière à caractère torrentiel. Des crues très violentes ont eu lieu entre autres en 1874 et 1899, suite à des coupes forestières excessives en parties supérieures de la vallée. Afin de reconstituer la forêt, l’Etat a acquis entre 1910 et 1926, les parcelles surexploitées et les pâturages abandonnés.

Le RTM (Restauration des Terrains en Montagne) a ensuite réalisé d’importants travaux d’aménagement du cours d’eau (seuils, digues et enrochements). La route depuis Chevaline a été construite entre 1931 et 1952.

Dans son prolongement, une piste a été construite en 2008-2009 et qui permet d'accéder, entre autres, à l'alpage de la Combe, en contrebas de la pointe de Banc Plat .

Pour la descente, ayant pris le sentier à la montée, on peut choisir la route pour redescendre jusqu’au pont.

L’alpage du col de Cherel est exploité par un GAEC de Jarsy qui emmontagne tous les ans début juin.

Retour en haut de page