La réserve de chasse des Bauges  - Massif des Bauges
Vue sur les Hautes Bauges, avec le Pécloz et l'Arcalod - en dessus de 2000 m - Massif des Bauges

Accueil // En savoir plus... // Travaux intérieurs

Travaux intérieurs dans nos gites, en Bauges

Les SDB en 2011 les chambres en 2012 les portes en 2013 La WIFI en 2015 Les cuisines en 2016 Le studio en 2017 Les fenêtres en 2018 2 portes-fenêtres début 2020 Tableaux électriques fin 2020 Chauffe eau & rangement du studio Relooking des baignoires / salle de bains Relooking des cuisines

Nous avons repris en 2000-2001, ma femme et moi-même, les gites que mes parents avaient créés en 1983 et commencé à louer pour l'été 1985.

Ci-dessous, les principaux travaux que nous avons réalisés depuis à l'intérieur.

Pour les curieux, vous pouvez aussi aller voir les travaux d'extérieur.

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

Remise à niveau : du printemps 2002 à l'automne 2003.

A partir du printemps 2002, nous avons entrepris de gros travaux de rafraichissement des gites.

Dans toutes les pièces, nous avons enlevé les tapisseries (avec des fleurs et dessins géométriques, très typé années 80!) et posé de la fibre de verre au mur (environ 250 m2). Puis peinture des murs et plafonds.

Dans la foulée, j'ai aussi changé toutes les plinthes.

Dans les 4 cuisines, j'ai supprimé la cuisinière électrique, les meubles bas en formica (datés, eux aussi) et les frigos top de 120 L, vraiment trop petits.

J'ai refait dans chaque gite un coin cuisine avec plan de travail et four classique. J'en ai profité pour rajouter un placard haut ainsi qu'un micro-onde.

J'ai installé des réfrigérateurs (180 à 220 L) avec un compartiment congélateur séparé étanche(45 L).

Dans les deux gites du rez de chaussée, j'ai posé du lambris sur une partie des murs des chambres et séjours (environ 80m2) pour donner un cachet montagnard et chaleureux.

Dans toutes les pièces, j'ai remplacé les radiateurs par des convecteurs électroniques plus efficaces.

J'ai également décapé la peinture sur tous les montants de portes puis relasuré.

Tout cela nous a pris beaucoup de temps.

Ces deux années ont été assez chargées mais cela était nécessaire.

S'en est suivi plusieurs années pendant lesquelles nous avons été bien occupés par ailleurs : notre maison.

Retour en haut de page

En novembre 2011, les Sdb

Nous avons recommencé les travaux avec la réfection des salles de bains, celle du gite 81103, au RDC, pour 4 personnes.

Compte-tenu du temps de rénovation, nous faisions les travaux en période de basse saison.

Pour le sol, ne voulant pas casser le carrelage, nous avons collé des lames PVC imitation parquet bois avec de la colle sèche pour ne pas voir les joints des carreaux.

Nous avons ensuite enlevé le vieux lavabo et installé le meuble en teck, avec sa vasque posée et son robinet.

Puis restait à changer le miroir, l'abattant des toilettes...

A ce jour, il reste le plafond à refaire puis 2 ou 3 détails de déco à finir. Mais le plus important est fait.

En novembre 2012, nous avons aussi changé le meuble-vasque du gite 81104, en rez-de-chaussée, avec deux chambres.

Et puis mis du lambris au plafond. Le sol sera refait ultérieurement, faute de temps disponible.

Retour en haut de page

Réfection des chambres, Fin 2012.

Deux pièces n'ayant pas été détapissées en 2002-2003, nous avons décidé de les refaire (chambres des 2 grands gîtes).

Après avoir enlevé le papier peint, collé la fibre de verre puis la peindre, nous avons aussi changé le mobilier qui vieillissait.

Dans la foulée, j'ai également changé le sol en lino des chambres parents et enfants des grands gîtes, soit 4 pièces.

Nous avons choisi un parquet flottant clair pour l'étage, un parquet imitation vieux plancher pour le rez de chaussée, du plus bel effet.

Sdb la suite: automne 2013.

En octobre 2013, nous avons continué la réfection des salles de bains. Nous avons fait celle du gite 81105, à l'étage, pour 6 personnes.

Dans notre élan, nous avons également changé le lavabo sur colonne du studio par une vasque posée sur un meuble de toilette en teck.

Puis nous avons posé du lambris au plafond et repeint en couleur taupe un mur.

Portes repeintes en novembre 2013.

En novembre 2013, nous avons décidé de repeindre toutes les portes des gites soit 16 portes au total.

Après ponçage puis lavage des portes à la lessive, j'ai passé deux couches de peinture brun clair pour retrouvé un fond propre.

Sur la troisième couche de couleur beige, je me suis ensuite servi d'un berceau à faux bois pour imiter les veines du bois.

En basculant d'avant en arrière le berceau sur la peinture fraiche, on reproduit assez bien les veines du bois.

Internet / WIFI aux gites - juillet 2015.

Internet or not internet, telle a été notre question pendant longtemps pour les gites.

Malgré la 3G/4G en développement constant, nous avons pensé que c'était quand même un gros plus.

Après la phase de test indispensable pour une bonne réception et l'installation des gaines, le Wifi est opérationnel depuis début juillet 2015.

Nous ne regrettons pas notre décision. le Wifi marche bien et les utilisateurs ne m'en parlent jamais. C'est signe que ça roule !

Cuisines relookées en 2016.

Toujours dans notre quête d'amélioration, nous nous sommes concentrés cette fois-ci sur les cuisines.

En 2002-2003, nous n'avions pas touché à l'évier et son classique meuble sous évier en mélaminé blanc, trés "glamour'. Pas le temps et pas la priorité.

Et bien voilà, c'est presque de l'histoire ancienne. Sauf dans le studio de l'étage (prévu en 2017), nous avons changé tous les meubles sous-évier, éviers et robineteries.

Dans chaque gite, j'ai également supprimé le meuble haut. Je l'ai remplacé par deux meubles identiques pour augmenter le rangement.

Et dans le gite du RDC, à gauche (81103), j'ai enlevé le mini-four pour poser un vrai four.

Retour en haut de page

Gîte 81109 (studio) en 2017.

Top chrono, c'est parti pour un automne de travaux !

Fin septembre 2017, je commence par le sol du séjour avec la pose d'un stratifié .

Cela m'a pris plus de temps que prévu avec beaucoup de découpe à faire, dépose/repose des plinthes et collage des patins sous les meubles/chaises.

Je commence à préparer les meubles de rangement, évier/sous-évier/robinetterie et matériaux divers...

Passé début novembre, je démonte tout les meubles, évier, électroménager... et je pose environ 2 m2 de faience au mur derrière l'évier car cela n'avait pas été carrelé.

Après les joints du carrelage, nettoyage.

Je refais ensuite le sol de la cuisine, toujours en stratifié.

Je décape ensuite à la lessive de soude toutes les faiences de la cuisine (presque 10 m2) pour une accroche optimale.

Puis gros travail de relooking avec une peinture spéciale pour faience.

4 couches, avec à chaque fois, un soin particulier sur les joints.

Avec un minimum de 24 h entre chaque couche et une semaine pour utiliser la peinture une fois le mélange préparé avec l'additif, il n'a pas fallu trainer.

Mais le résultat est là.

Viens le temps de poser les meubles. Tous les anciens meubles ainsi que l'électroménager sont remplacés.

Le nouvel évier est en inox nid d'abeille. Le robinet col de cygne laisse la place à un mitigeur.

En face, après avoir posé les meubles, j'installe le four et la plaque de cuisson.

Je rajoute un bloc deux prises sur le plan de travail et un autre sur le côté du bar.

J'en profite aussi pour déplacer la prise du frigo sur l'avant pour la rendre plus facilement accessible.

Et poser le rideau sous le meuble évier.

Reste à changer les abats-jour de la cuisine et du séjour.

Retour en haut de page

Les fenêtres en automne 2018.

Depuis plusieurs années, j'ai le projet de changer les fenêtres des gites.

Ayant transformé en porte-fenêtre deux fenêtres dans les grands gites (pour accéder aux terrasses), il en reste encore 7 à remplacer.

C'est un gros chantier, surtout en préparation et en finition.

Fin mai 2018, l'entreprise est choisie, le devis signé et la date des travaux fixée à la 1ere quinzaine de novembre.

Ce sera des fenêtres oscillo-battantes (1 vantail) pour garder le maximum de clarté, en PVC pour le confort thermique et l'entretien mais en coloris bois pour l'esthétique.

En septembre, la date est confirmée. Je continue à réfléchir sur le choix de l'isolant pour les retours intérieurs des fenêtres. J'hésite toujours entre le polystyrène et le polyuréthane.

Ce sera finalement le polystyrene avec placo en 40 + 10 mm.

La semaine précédente, je commence à démonter les placos en bord de fenêtre car je vais refaire l'isolation.

Je casse donc le placo existant et je reprends au burin sur les côtés pour 'élargir' l'espace disponible. C'est une option qui me permettra de gagner de l'épaisseur pour l'isolant.

Je peux donc mettre partout 40 mm de polystyrène. C'est un gros plus par rapport à l'existant.

Après la pose des fenêtres par les artisans, je commence immédiatemment la coupe du placo / polystyrène.

Cela prends beaucoup de temps car j'essaye d'ajuster au maximum.

Je visse dans les rails du placo mais je suis obligé de coller de l'autre côté (vers le fenêtre) car il n'y a pas de rails.

Je cale pendant une journée le temps de bien sécher.

Pour la partie supérieure, je fixe un tasseau sur la bordure du dormant de la menuiserie pour pouvoir visser l'isolant contre.

De l'autre côté, fixation sur le rail existant.

Hormis les tablettes inférieures (que je vais finir au printemps faute de temps disponible), l'isolation est faite.

Je travaille ensuite sur les raccords entre le lambris et le placo. J'ai l'épaisseur de l'isolant soit 4 cm environ à rattraper.

Comme pour les plinthes, je prévois de pouvoir démonter facilement les raccords pour peindre régulièrement les retours de fenêtres.

Je creuse donc l'isolant par endroit pour coller plusieurs taquets dans lesquels seront visser les raccords.

Je prépare puis colle les cornières sur les 7 fenêtres.

je pose aussi, aux angles, les calicots de jonction entre les placos verticaux et supérieurs.

je rebouche les trous de vis et lisse au mieux les angles. Puis peinture blanche des retours.

Viens ensuite la préparation puis ajustage des raccords.

C'est un peu long pour tous les encadrements. Une fois prêt, je les redépose pour les lasurer.

Il reste les tablettes à refaire. Je vais également renforcer l'isolation avant de les remplacer.

Pour certaines, ce sera par laine de verre et d'autres avec du polystyrène, selon la place. Entre 1 à 2 épaisseurs soit jusqu'à 10 cm.

Pour les 4 tablettes avec polystyrène, je dois rehausser la face avant avec une pièce en bois pour pouvoir isoler avec l'extrudé sur la partie arrière.

Pour les 3 autres, je rajoute de la laine de roche.

Pour les 7 fenêtres, je dois ensuite refaire sur mesure les tablettes et parfois la face avant.

Une fois ajustées au plus juste, lasure et fixation définitive.

La partie la plus important du travail a été de préparer mais surtout de refaire l'isolation autour des fenêtres puis les finitions.

Au total, j'ai passé presque 200 heures.

Retour en haut de page

Les portes-fenêtres en hiver 2020.

Après avoir transformé en porte-fenêtre deux fenêtres dans les grands gites (pour accéder aux terrasses - 2015) puis remplacer les 7 fenêtres (en 2018), il restait encore les 2 anciennes portes-fenêtres coté ouest.

C'était dans nos projets plus lointain mais cela c'est décidé plus vite que prévu.

L'entreprise sera celle qui est intervenue sur les 2 chantiers précédents, avec le même style de menuiserie en PVC.

Comme pour les fenêtres, refaisant l'isolation des retours, je casse donc le placo et faience pour gagner en épaisseur d'isolant.

C'est un peu délicat car l'angle est fragile par rapport à la faience.

Je reprends au burin sur les côtés pour 'élargir' l'espace disponible. Cela me permettra de mettre 40 mm de polystyrène.

En attendant la pose par entreprise fin janvier 2020, je refais une isolation temporaire (pour l'hiver) avec 3 couches de carton ondulé.

Après la pose des 2 menuiseries par les artisans, je commence immédiatemment la coupe du placo / polystyrène.

Je colle ensuite au MAP côté porte et visse dans le rail du placo de l'autre côté (vers l'angle).

Je cale plusieurs heures durant le temps de prise.

Puis je fixe un tasseau sur la bordure supérieure du dormant de la menuiserie pour pouvoir visser l'isolant contre. De l'autre côté, fixation sur le rail existant.

Je creuse sur 1 cm l'isolant par endroit pour coller plusieurs taquets dans lesquels seront visser les raccords entre placo et faience. Puis je prépare et colle les cornières d'angles.

je pose les calicots de jonction entre les placos verticaux et supérieurs.

je rebouche les trous de vis et lisse au mieux les angles.

Pour la finition & raccord entre la faience et le placo, je prépare sur mesure mes pièces de bois.

je les découpe dans des lames de lambris puis je les lasure.

Une fois fixé par vis dans les taquets en bois fixé précedemment, le rendu visuel est bien.

Retour en haut de page

Les tableaux électriques en novembre 2020.

Fin 2008, j'avais déja rajouté des interrupteurs differentiels dans 3 de nos gites. Mais j'avais laissé les interrupteurs individuels à fusibles.

En cette période de confinement bis (novembre 2020), j'en ai profité pour changer les coffrets (2 rangées), remplacer les interrupteurs par des disjoncteurs et refaire les étiquettes.

Le chauffe-eau & rangement du studio en mars 2021.

Les gites de la Fruitière ayant été crées en 1985 par mes parents, les chauffe-eaux (4 - un par gite) datent de cette année là.

En juillet 2015, celui du gite "le Semnoz" a laché et remplacé de suite par un plombier. Depuis, je sais que les trois autres vont "suivre le même chemin".

Et ce qui devait arriver est arrivé ...!

Fin février 2021, le chauffe-eau du gite "Margériaz" (studio à l'étage) à commencé à fuir. Par chance, la fuite était minime, de l'ordre de quelques litres par jour tout au plus et la famille en vacance n'a pas été genée.

De plus, je m'étais justement renseigné récemment sur les chauffe-eaux extra plat (pour la réfection de la SDB du gite 'le Rossane').

Le plombier ne me rappelant pas, j'ai décidé de changer moi-même ce chauffe-eau.

C'est quand même un chantier un peu stressant pour un non-professionnel car je ne l'ai jamais fait. Et je ne suis pas serein avec la plomberie, il y a souvent une micro fuite qui vient à la remise en eau...

Et puis, les magasins de pièces et accessoires sont à 30 kilomètres. Il faut bien anticiper les besoins !

Confiant, je me lance quand même. Et la saison n'ayant pas démarré (début mars), je dispose d'un peu de temps, au cas où...

Après l'achat du cumulus, groupe de sécurité, raccords, flexibles inox et autres, je me lance dans le démontage de l'ancien de 150 L.

Bonne nouvelle, peu de tartre après 35 ans de service.

La mauvaise, c'est le poids du bestiaux. C'est lourd comme un âne mort...! Bref, une fois au sol, ça va mieux.

C'est une fois démonté que je me suis rendu compte des possibilités de réaménagement de l'espace.

J'ai donc poncé/dépoussiéré puis passé 2 couches de peinture.

A la fixation des accroches, mauvaise surprise : le mur de support est en brique. Je dois donc renforcé les alvéoles en les remplissant avec du ciment prompt.

Une fois séché 24h, j'accroche le nouveau chauffe-eau et je fais la mise en eau.

Quelques jours plus tard, je fixe les 2 crémaillères pour les étagères. Il ne me reste plus qu'à les découper.

Avec le recul, je suis très satisfait du travail accompli et d'avoir acquis un nouveau savoir-faire.

Retour en haut de page

Relooking des baignoires en avril 2021.

En 2011 puis 2013, nous avons rénové au mieux les salles de bains. les façades avant des baignoires ne nous plaisant pas, nous avons décidé de les refaires.

Exit la faience, place à l'épicéa thermo chauffé.

Après repérage de la trappe de visite et démontage de cette dernière, j'ai inspecté les lieux. Rien de spécial à signaler, le sol est carrelé sous la baignoire et elle est posé dessus.

Je démonte la faience proprement, évacue et nettoie les lieux avant de poser en bas et sur les 2 côtés la structure qui va recevoir la nouvelle façade.

Je découpe les 3 lames une par une pour les ajuster au mieux. Travail un peu long et minutieux.

Puis je les solidarise définitivement ensemble avant de les poser in situ. Une fois ajustée au mieux, je redémonte la façade pour la lasurer 2 couches avant la fixation définitive.

J'ai choisi de l'épicéa thermo chauffé pour sa stabilité dimensionnelle ainsi que temporelle. Après 2 couches de traitement, j'espère que cela sera stable et esthétique.

Avec ce 3eme confinement (avril 2021) et donc aucune location, je décide aussi de repeindre la faience de la SDB.

Je démonte intégralement tous les meubles, patères, miroir, radiateur, plinthes... et rebouche plusieurs trous dans la faience.

Puis un travail long et fastidieux commence: je gratte minutieusement tous les joints et traces de silicone avant de nettoyer à la lessive de soude toute la surface.

Je comble ensuite au mieux les creux en bordure de la baignoire pour éviter l'emploi du silicone (Ce dernier vieillissant mal et noircissant rapidement).

Vient alors le temps de la peinture. C'est une spéciale 'rénovation' de chez V33, avec une dosette de durcisseur à mélanger. L'application est classique, avec 6 heures de séchage entre chaque couche.

Après 3 couches, en ayant trop pour la surface, je repeinds également les WC.

Puis je change le miroir par un autre plus design avant de remonter les accessoires.

Auparavant défraichie et banale, le gite a maintenant une salle de bains dans l'air du temps avec son coloris 'Taupe'.

Retour en haut de page

Relooking des cuisines en avril 2021.

Après avoir repeint la salle de bains de notre gite "le Trélod", le résultat est concluant. Nos 2 grand gites (Trélod et Rossane) n'étant pas occupés (cf confinement), je décide de repeindre les 2 cuisines en même temps.

La surface est suffisante pour un pot de peinture et je dispose de presque 3 jours pour le faire.

Comme pour la salle de bains, démontage, décapage du silicone, nettoyage à la lessive de soude. Puis je finis de carreler derrière un des meubles bas de cuisine car je ne l'avais pas fait en 2016, pour les nouvelles cuisines.

Les joints sec, je passent 3 couches de peinture. Puis je repose les meubles et je range / nettoie.

La teinte choisie est plus claire que la salle de bains. Ce sera 'seigle', un gris léger. Mais le rendu est top. Adieu les petites fleurs !

Prochaine étape, la peinture de la cuisine + SDB du gite le "Semnoz" en 2022. Avant, il y aura la rénovation intégrale de la SDB du gite du RDC le "Rossane".

Retour en haut de page

Retour en haut de page