Panorama en Chartreuse.
Depuis le col de l'Alpette - Massif de la Chartreuse - Savoie.

Accueil // Savoie & Hte Savoie // En Chartreuse // Le Granier, par le pas des Barres.

Le Mont Granier, par le pas des Barres.

.

Le col de l'Alpette est un col ( alt.1557 m), entre le mont Granier et Le Pinet. Il est l’une des portes d'accès à la réserve naturelle nationale des Hauts de Chartreuse, ainsi qu'au sommet du Mont Granier.

Accessible uniquement aux randonneurs, il faut compter environ 1h30 de montée à partir du hameau de La Plagne (1096 m).

Pour le mont Granier, il faut rajouter environ 1h30 depuis le col.

Sur le plateau, on dispose d'espace et on peut aussi parcourir de la distance avec peu de dénivellé.

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

De nos gites, prendre la direction de Chambéry. Monter au col du Granier (1134m) puis prendre la direction d'Entremont le Vieux.

Dans la descente, 1 km après le croisement pour la station de ski du Granier, prendre sur la gauche, lieu-dit 'la Plagne' (à 2,5 km).

De nos gites, il faut compter 1h15 (60 km).

Traverser le hameau de la Plagne pour suivre le chemin qui se transforme ensuite en sentier.

D’abord modérée, la pente s’intensifie pour accéder au bas de l’alpage qui annonce le col de l’Alpette (1547m) juste après.

Au col, prendre au nord le sentier qui longe l’alpage puis s’élève peu à peu sur votre gauche en diagonale sous de petites falaises pour arriver au bas du Pas des Barres (panneau).

Après quelques virages, le sentier s’engage dans une faille de la falaise aménagée en câbles et échelles en deux passages et qui permet d’accéder au plateau supérieur du Granier.

Ce goulet, assez vertical, doit être abordé avec prudence par les personnes sujettes au vertige et les jeunes enfants.

Le sentier traverse W le plateau puis longe N la falaise coté Vallée des Entremonts en direction du Mont Granier.

En ce 21 mai, on arrive sur le plateau avec encore une bonne couche de neige pour la saison.

Comme nous n’étions pas partis pour faire la boucle par le Pas des Barres puis redescendre par la Balme à Colon, nous décidons de rebrousser chemin suite à l’info d’un randonneur (venant en sens inverse) nous indiquant de la neige en plusieurs endroits dans les couloirs et éboulis.

Cela nous fera l’occasion de revenir !

A la montée comme à la descente du Pas des Barres, nous avons pu voir les chamois qui paturaient dans l'alpage.

Dans la partie sud des Hauts de Chartreuse, on peut aussi atteindre Le col de l'Alpe depuis Pré Orcel en partant du côté du Grésivaudan.

On peut également rejoindre le col de l'Alpe depuis les Varvats en partant juste avant le cirque de St-Même. Très belle rando.

L'éboulement de 1248

En 1248, l'effondrement de la falaise (environ 5 millions de m3 de rochers sur un sol détrempé) provoqua un gigantesque glissement de terrain et de boue ( on parle de 500 millions de m3 !) qui formera les abîmes de Myans en ensevelissant plusieurs villages et plus de 2000 personnes ! Ndlr : Chiffre selon la thèse de Jean Goguel et Albert Pachoud, parue en 1972.

La falaise ainsi créée est de 700 à 800 m, sur une hauteur d'environ 900 m.

la Pierre Hachée, à Myans, de plus d'un millier de mètres cubes, a roulé sur 5 km!

En janvier 2016 puis en avril-mai 2016, les éboulements ont repris avec parfois des épisodes de boue torrentielle.

Avec l'effondrement du pan ouest, la croix se trouve à quelques mêtres du vide.

Un périmètre de sécurité est instaurée, renseignez-vous avant votre départ car certains sentiers sont interdits notamment vers Chapareillan. Ces mesures peuvent évoluer.

Retour en haut de page